L'OSTEOPATHIE C'EST QUOI ?

Qu’est-ce que l’ostéopathie : l’ostéopathie est une méthode thérapeutique

manuelle qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité, qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. 

        Qu’est-ce qu’un ostéopathe : L’ostéopathe est un professionnel de la santé qui diagnostique et traite de nombreux troubles de l’état de santé, douloureux ou non.

Ce professionnel est formé en cinq années après le baccalauréat, ce qui lui offre une connaissance approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie lui permettant de proposer en toute sécurité des soins à tous les publics, du nourrisson au sénior.

Déroulement d’une consultation : 

Le déroulement d’une consultation se passe en 4 étapes et sa durée varie entre 30 min et 1h selon le motif de consultation et la date de la dernière séance. En moyenne, une séance dure 45 min.

Différentes étapes :

  • Anamnèse (Interrogatoire)

L’ostéopathe commencera par vous poser une série de questions afin d’avoir un maximum d’informations concernant votre motif de consultation. Il vous demandera de lui décrire précisément votre douleur s’il y en a afin de commencer à identifier quelles structures de votre corps peuvent être en souffrance. Il s’intéressera également à vos antécédents, hygiène de vie, etc. 

Diagnostic différentiel/Examen clinique

L’ostéopathe doit avant toute prise en charge ostéopathique, s’assurer que votre douleur ne relève pas du domaine médical ou ne demande pas des examens complémentaires pour travailler en toute sécurité (radiographies, examens biologiques…). 

Tests et diagnostic ostéopathique

L’ostéopathe observera votre posture et vous demandera d’effectuer quelques mouvements simples. Il testera ensuite diverses structures de votre corps (os, muscles, viscères, organes…)-

  • Traitement ostéopathique

L’ostéopathe corrigera des dysfonctions qu’il aura mises en évidence lors de la phase de test dans le but de récupérer la mobilité de la zone restreinte. Il utilisera pour ceci différentes techniques, selon votre profil et vos besoins du moment.

  • Tests de vérification

  • L’ostéopathe vérifiera l’impact de son traitement en évaluant la mobilité de votre corps en vous faisant faire de nouveau certains mouvements simples pour comparer vos mouvements avant et après le traitement.

  • Conseils

Votre ostéopathe ne négligera pas cette étape de conseils en vous donnant par exemple des exercices à faire chez vous, des étirements, etc si besoin. 

Il est important de noter que la douleur peut encore être présente après le traitement et même parfois être légèrement augmentée. Ceci arrive parfois et est dû à une réaction inflammatoire normale quand on libère des tissus, muscles ou articulations qui étaient dans un état de dysfonctionnement prolongé. Les douleurs diminuent généralement dans les 72h après la première séance et une amélioration notable est souvent ressentie dès la première semaine après le.traitement.
Néanmoins, souvent la douleur est diminuée dès la fin de la séance et la mobilité améliorée.

Prise en charge de l’ostéopathie : Les honoraires des ostéopathes sont entièrement libres et ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Cependant, un bon nombre de mutuelles (cliquer sur le lien) peut rembourser partiellement ou totalement les consultations en ostéopathie. C'est pour cette raison que votre ostéopathe vous fera une note d'honoraires en fin de séance. 

 Les principales techniques utilisées par un ostéopathe 

Les techniques structurelles :

Ce sont des techniques à visée articulaire. Ces techniques sont toujours réalisées en douceur, en restant dans les limites physiologiques de l’articulation.

 

Les techniques viscérales :

Les techniques viscérales s’effectuent à l’aide d’appuis sur le ventre. 

 

Les techniques musculaires :  sont des manœuvres basées sur des contractions musculaires actives effectuées par le patient contre la résistance de l’ostéopathe.

 

Les techniques fonctionnelles (manœuvres de correction « douces ») : Par l'intermédiaire de points d’appuis et de différentes structures (notamment les fascias).

Les techniques crâniennes : surtout utilisées chez les bébés elles peuvent être utilisées chez l’adulte dans certains cas